Quand musique ne rime pas avec mathématiques…

Ça y est ! Nos chères têtes blondes ont fait leur rentrée scolaire. Les instituteurs et professeurs ont retrouvé, avec une joie certaine, des élèves reposés et du coup en pleine forme pour attaquer la nouvelle année. Il en est de même pour nous,  musiciens militaires !

Alors pour commencer cette nouvelle année, nous allons vous soumettre un problème de mathématique dont voici l’énoncé. A vos calculettes ! Vous avez 4 heures !

Le plan annuel de mutation ( PAM pour les connaisseurs ) est pour la musique des parachutistes, et pour toutes les formations musicales de l’armée de terre, l’occasion de découvrir de nouvelles têtes et de dire au revoir à certaines vieilles connaissances. Ainsi les effectifs sont soit à la hausse dans le meilleur des cas, soit à la baisse comme bien souvent. Quand est-il de l’effectif de la musique toulousaine ?

Les données sont les suivantes :

a. Trois nouveaux visages ont intégré notre formation :
Le sous-chef de musique Alain Sallandier,venu du 1°RPIMA de Bayonne, qui prend en main le bureau «prestations», l’adjudant Claude Sauco, nouveau chef de pupitre « trompette » et le sergent-chef Jérôme de Guigné qui intègre le secrétariat. On peut rajouter aussi le brigadier Laëtitia Canale qui retrouve le pupitre de clarinette après son congé parental.
L’ensemble du personnel leur souhaitent bien évidemment la bienvenue mais aussi une bonne acclimatation à leur nouvelle région d’adoption.

b.La musique des parachutistes compte cette année quatre départs à la retraite des personnels suivants : Les adjudants-chef Petit, Raguenet, Bayle et le sous-chef de musique Blondelle.Bonne retraite et bonne continuation dans leur nouvelle vie.

c.Enfin, 4 musiciens ont quant à eux été affectés par le fameux PAM 2011 : l’ADC Foulon, les sergents-chefs Paes, Ferrand et Fargas qui ont rejoint leurs nouvelle affectations. On leur souhaite évidement une bonne mutation.

« 3+1-3-5 »…., il ne faut pas être un grand mathématicien ( et ça tombe bien !) pour se rendre compte que le résultat est négatif.Le bilan de ce PAM 2011 s’inscrit donc dans une ambiance morose car bien souvent musique ne rime pas avec mathématique.Les mouvements de personnels font bien évidemment parties du métier des armes (et des instruments), mais ils déstabilisent parfois l’équilibre musical précaire des musiques militaires.

Espérons que la rentrée 2012 et son nouveau PAM nous réconciliera avec l’arithmétique, afin de faire rimer musique et mathématiques pour la plus grande joie de notre public.

Et bonne rentrée à tous !

ADJ Coursimault/ADJ Teisseire

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.