Le nouveau Bob Martin 2011 est arrivé !

« Qu’est-ce (…) c’est ? » s’interrogeraient certains d’entre nous avec l’accent chantant ! ( ils se reconnaitront, me semble-t-il… )

Un nouveau cru Beaujolais ou cépage Minervois ??

Plus sérieusement, le catalogue 2011 des éditions musicales Robert Martin est arrivé dans les bacs de toutes les bonnes partothèques de France et de Navarre (quand même !)

Promo gratuite pour cette maison d’éditions musicales granitique ?

Un petit peu car la Musique des parachutistes a uni son existence avec les éditions Robert Martin, mais pour une petite semaine seulement !! En effet, si vous avez eu l’occasion de feuilleter l’ouvrage et d’écouter surtout quelques extraits audio du CD de démonstration, vous avez eu la joie et le privilège (n’ayons pas peur des mots !) d’entendre la formation musicale Toulousaine.

Et oui, la « musique des paras » a bien participé à l’élaboration audio de ce catalogue (au même titre que la musique de la police de Paris et un orchestre d’harmonie du pays du soleil-levant) en enregistrant des pièces de variétés (Christophe Mae entre autres) , des œuvres plus classiques voire martiales (comme Safraanberg March !)

Les deux formations musicales sus-citées apparaissent dans le catalogue mais pas la musique de Toulouse ! Oubli fortuit ? Panne d’encre ? Je l’ignore mais la Musique était bien présente à la session d’enregistrement courant Janvier 2011 , sous la baguette des chefs de musique Jean-Claude CHOISY, et de son adjointe ANSANAY-ALEX, sans oublier la venue de Robert FIENGA pour une session de travail.

Une semaine de partage musical dont l’acmé a été l’enregistrement de la pièce « Le Paris d’Azzola » avec le dédicataire de l’œuvre Mr Marcel Azzola lui-même (le fameux « Chauffe Marcel » de Brel !).Ce fut pour certains un grand honneur, une découverte pour les plus jeunes mais surtout un grand moment musical et une très belle leçon d’humilité par le maître Azzola.

Une fois de plus, la musique des parachutistes fait montre de son talent et s’inscrit réellement dans cette dynamique « Armée / nation ». Mettant ses compétences au service du milieu musical civil, la formation toulousaine n’a de cesse de travailler dans un but pédagogique : les présentations d’instruments dans les écoles et surtout les Trinômes académiques en sont les plus beaux exemples.

La participation à l’élaboration du catalogue 2011 Robert Martin est un fil de plus dans le tissage des relations Armée Nation.

ADJ Olivier COURSIMAULT

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *